Collecte de données en ligne

Tirez parti des informations qualitatives faiblement médiatisées

L’identification et la gestion de ces informations qualitatives faiblement médiatisées permet d’anticiper les aléas, de saisir au plus tôt les opportunités d’un environnement et de réfléchir aux futurs axes de développement de votre activité.

De fait, les informations qualitatives faiblement médiatisées doivent faire l’objet d’une surveillance continue. Une surveillance en 3 étapes, qui constitue le cœur de la méthode DCA.

Etape 1 : Découvrir

Avant d’entamer une démarche de surveillance, vous identifiez les facteurs qui impactent ou peuvent impacter votre activité. Vous élaborez ensuite une grille des aléas et des opportunités de votre activité et de l’environnement dans lequel vous l’exercez. Ces informations – aléas et opportunités – sont complétées par les axes développement stratégique de l’entreprise. L’ensemble va constituer la base des sujets qui font l’objet d’une surveillance médiatique la plus complète possible, mais pas seulement.

Qui sont les parties prenantes avec lesquelles je compose au quotidien ?

Les parties prenantes sont vos clients, vos fournisseurs, les nouveaux entrants, vos partenaires les acteurs réglementaires et politiques qui impactent positivement ou négativement vos actions en cours ou prévues. Aussi, constituez vous une liste de toutes vos parties prenantes afin de les suivre au quotidien.

Quelles sont les sources d’informations à surveiller ?

Définissez une base de sources qui traitent ou peuvent traiter des sujets listés dans votre grille de compréhension, afin de les mettre sous surveillance. De nombreuses sources internes et externes peuvent être concernées : la presse nationale et internationale, la presse spécialisée, les médias TV & radio, les réseaux sociaux, les bases brevets, les publications scientifiques, les bases de données publiques et privées, les bases de données internes, etc.

Vous identifiez et listez chaque source afin de l’inclure dans votre démarche de surveillance.

Etape 2 : Comprendre

Après avoir déterminé ce que votre entreprise considère être une information qualitative faiblement médiatisée « négative » ou « positive » pour son cœur de métier et vos centres d’intérêts, vous constituez une grille de compréhension des informations. Les informations doivent y être segmentées, hiérarchisées et classées selon vos actions en cours ou prévues.

Une fois les informations remontées au cours du temps, elles doivent être analysées afin de détecter l’information qualitative faiblement médiatisée en quasi temps réel. Un professionnel de l’analyse doit analyser qualitativement le contenu des informations remontées.

Votre détection des informations qualitatives faiblement médiatisées et leur analyse déterminent si une information qualitative faiblement médiatisée présente une rupture économique et sociétale sur le moyen ou le long terme, une crise médiatique, une association inattendue ou un comportement différent.

Vous évaluez ensuite si l’information constitue une menace ou une opportunité future selon vos actions en cours ou prévues.

Etape 3 : Agir

Agir, c’est prendre les mesures nécessaires pour bénéficier des opportunités détectées, mais aussi limiter ou éliminer les conséquences néfastes de l’aléa redouté. C’est par une démarche à moyen/long terme qu’une entreprise devance ses concurrents au lieu de leur courir après. Pour en savoir plus, contactez moi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s