Collecte de données en ligne

Pourquoi faire de la veille stratégique ?

Une question qui m’est posée de manière récurrente par e-mail. Et dernièrement par trois personnes aux situations très différentes.

Ainsi, Elodie est diplômée du Master Management Stratégique de l’université Clermont Auvergne. Et forte de ses 23 printemps, elle cherche activement son premier emploi parce que la colocation, c’est sympa, mais l’autonomie, c’est pas mal non plus. Parce qu’obtenir de l’argent de papa et maman devient de plus en plus difficile au fil des ans. Et parce que ses jobs de vacances faiblement rémunérateurs ne lui offrent que trop rarement l’opportunité de déployer les compétences acquises au cours de ses études.

A 40 ans passés, Hélène ne se sent plus tout à fait à sa place au poste d’assistante qu’elle occupe depuis bientôt 15 ans au sein de diverses entreprises, la dernière en date évoluant sur le marché des détergents industriels. En dépit de ses compétences, ce qu’elle propose n’est jamais pris en compte, on la positionne en exécutante, sa créativité est étouffée. Et elle se demande si elle doit changer d’entreprise, de métier ou de statut, parce que, pour elle, il est important que ce qu’elle fait corresponde à la personne qu’elle est.

Forts de leur longue expérience de baroudeurs de la restauration aux quatre coins du monde, Gérard et Jean-Louis, la cinquantaine bien tassée, viennent de créer à Roissy-en-Brie une entreprise qui commercialise des kits de cuisine du monde, incluant la recette et les ingrédients pour la réaliser. Un moyen de se poser tout en continuant à faire ce qu’ils aiment, fruit de longues années passées à développer leurs compétences. Et ils souhaitent optimiser leur développement commercial parce que cela leur permettra de pérenniser leur affaire et, pourquoi pas, d’étoffer leur équipe.

La réponse à la question formulée en titre repose sur trois lettres : DCA.

1 – D comme décrire
Avec l’émergence du numérique, tous les environnements sont devenus complexes et évoluent très vite, qu’il s’agissent du marché de l’emploi ou de la restauration. Et la concurrence entre les acteurs du marché est de plus en plus vive. Elodie, Hélène et le binôme Gérard-Jean-Louis doivent surveiller ces évolutions, notamment en consultant des publications en ligne, pour se tenir au courant des dernières tendances. Faute de quoi, ils risquent de devenir des dinosaures aux compétences dépassées sur leur marché, face à des concurrents mieux informés des changements dans les besoins de leurs clients. Dans le cas d’Elodie et Hélène, les clients seront les structures collectives (entreprises, associations, administrations…) en quête de collaborateurs. Qu’il s’agisse du marché de l’emploi ou de la restauration, les concurrents offrent les mêmes compétences, produits ou services ou se proposent de satisfaire le même besoin.

2 – C comme comprendre
La finalité du recueil d’informations sur l’environnement est son analyse pour mieux fixer un horizon viable, cadre de la prise de décisions, et assurer une profitabilité durable. Ainsi, chaque client, concurrent ou fournisseur poursuit des objectifs évolutifs multiples, conscients ou non, exprimés ou cachés. L’analyse des motivations derrière l’objectif d’Elodie révèle qu’elles ne sont ni celles d’Hélène, peut-être séduite par l’entrepreneuriat, ni celles de Gérard et Jean-Louis. Ces objectifs et les motivations qui les animent expliquent les comportements, et leur analyse permet la compréhension de la stratégie à l’oeuvre.

3 – A comme anticiper
Dans un environnement concurrentiel complexe à évolution rapide, savoir ce que tout le monde sait ne suffit plus à assurer sa compétitivité. La démarche d’analyse qui caractérise la veille stratégique s’inscrit dans une démarche prospective, qui permet de déceler l’inattendu, deviner l’imprévisible, détecter une tendance qui change. Une compétence parfois difficile à trouver…Hélène sera vigilante à l’émergence d’un nouveau métier lié à la transformation numérique, de nouveaux outils transformant l’exercice de son métier ou de nouvelles modalités pour l’exercer, notamment en tant que consultante indépendante, Elodie à un changement dans la manière de rédiger un CV, une lettre de motivation ou…son profil LinkedIn sur la forme ou sur le fond, à développer son e-réputation ou élargir le champ de ses compétences et Gérard et Jean-Louis à une nouvelle tendance culinaire. Ils bénéficieront ainsi d’avantages concurrentiels, qui leur permettront de séduire de nouveaux clients tout en prenant de l’avance sur leurs concurrents.

Si vous aussi, vous avez des questions à poser, contactez moi

7 réflexions au sujet de « Pourquoi faire de la veille stratégique ? »

  1. Très bon article qui résume bien (DCA) l’intérêt, l’importance de faire de la veille stratégique, et au-delà du « pourquoi », « comment » faire sa propre veille en étant, dans l’idéal, guidé, accompagné par un spécialiste tel que Patrick, pour valoriser sa différence sur le marché auprès d’une entreprise et d’un recruteur (surtout son futur N+1) ciblés. Merci Patrick.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s