Communication corporate et marketing social·e-réputation·Handicap au travail·insertion professionnelle·Le monde du travail

Table ronde : Autisme Asperger : une chance pour les entreprises

C’est à 18h15 et passablement agacé par ce téléphone portable qui m’a lâché rue des Mathurins, faute d’avoir rechargé ma batterie dans les heures qui ont précédé, que j’arrive devant l’hôtel Bedford, situé dans le 8e arrondissement de Paris, pour assister à la table ronde « Autisme Asperger : une chance pour les entreprises« , organisé par Agnès LE DREAU (LJ CORPORATE) avec qui j’ai pu échanger à l’issue de la table ronde. Merci à elle pour cette table ronde, qui a été une chance pour moi aussi d’approfondir ce que j’ai effleuré lors de la rédaction de mon billet : « Le « matching affinitaire » : une fausse bonne idée ?« , dont vous trouverez le lien ci-dessous.


Réseau : comme l’araignée tisse sa toile…
Fort heureusement, et à l’instar de la cavalerie, j’arrive pile au début de la conférence que lance Marianne KOTTENHOFF. Pendant environ 1h30, elle va donner la parole à Marie-Anne MONTCHAMP, Florent CHAPEL, Frédéric VEZON, Laurent DEPOND, Hubert MATHIS, Cedric BIRON et Benoît GARNIER. La présence de deux collaborateurs de BNP PARIBAS aux côtés de Frédéric VEZON est logique, puisqu’au sein du conseil consultatif de la société ASPERTISE siège notamment Jean-Michel BILLAUT, fondateur de l’Atelier BNP PARIBAS dont (presque) tous les amoureux d’innovation et d’Intelligence Economique ont entendu parler au moins une fois. En outre, la suite du débat révèlera que la société ASPERTISE a placé des personnes Asperger chez BNP PARIBAS. En outre, quel est le point commun entre Marianne KOTTENHOFF et Hubert MATHIS ? Tous les deux ont fréquenté la bonne ville de Lille au cours de leur formation.

Deux visions du monde
Mais si les réseaux ont permis de comprendre les liens qui existent entre certaines personnes, c’était le fond qui manquait le moins ce soir. Au point de nous donner envie d’en apprendre davantage sur les relations entre entreprises et autistes Asperger. Car ceux ci seraient déjà présents chez certains grands comptes du CAC 40, mais souhaiteraient préserver la confidentialité de leur différence, à en croire Frédéric VEZON. Une remarque qui permet de pointer du doigt l’une des différences fondamentales entre la société française et la société américaine. Tandis que chez l’Oncle Sam, être Asperger constitue un atout en terme de performance, au point que Bill GATES les courtise, en France, l’état d’Asperger reste assimilé à un handicap. Une particularité qu’explique partiellement l’histoire comparée des deux Etats. Tandis que l’Amérique s’est construite autour de vagues d’immigration de population aux origines diverses, l’unité française s’est structuré autour de la soumission de provinces autonomes à une autorité unique, au prix parfois de négociations ou de conflits militaires. Une différence qui se retrouve également dans les conceptions politiques des deux pays : là où « Le Contrat Social » de Jean-Jacques ROUSSEAU (1712-1778) prône la soumission des intérêts particuliers à un intérêt général supérieur, Alexis de TOCQUEVILLE (1805-1859) observateur et auteur du livre « De la démocratie en Amérique » en vient à envisager le lobbying comme un révélateur de l’état démocratique d’un régime. A la lumière de cette différence apparaît la raison de la faible représentation des handicapés, montrée du doigt par Marie-Anne MONTCHAMP, au sein du Ministère de l’Education Nationale. Une faible représentation qui expliquerait, selon elle, la difficulté à intégrer les Asperger dans la société civile.

Performance ou image de marque : telle est la question
Le second point abordé évoque le processus d’intégration des Asperger dans les entreprises, et plus précisément les entreprises du CAC 40. Au passage, le cas des startups ou des PME-PMI aurait mérité d’être envisagé, puisqu’en 2012, la France comptait 3,5 millions de PME, soit 99,9 % des entreprises. Chez les grands comptes, le mot qui reviendrait de manière récurrente dans la bouche des opérationnels à qui l’intégration de collaborateurs Asperger serait suggéré serait le mot « performance ». Un mot qui, à lui seul, en dit long. Et qui témoigne d’un utilitarisme court terme non seulement du collaborateur Asperger, mais du collaborateur tout court. Sous la dictature du chiffre d’affaire ou de la part de marché, celui ci tend à être envisagé comme une variable d’ajustement, pour reprendre l’expression de Didier PITELET. Plusieurs intervenants ont, par ailleurs, souligné l’importance du travail d’évangélisation à mener en amont pour qu’entre entreprise et Asperger, la greffe prenne. Et l’implication de BNP PARIBAS dans le recrutement des Asperger s’explique par l’intérêt que porte cet établissement bancaire aux notions d’innovation et de prospective.

Si la notion de performance a été évoquée, et même martelée, celle de responsabilité sociétale et d’image de marque n’a, par contre, été que brièvement évoquée. Pourtant, les échanges de commentaires sur Internet constituent aujourd’hui une des clés du parcours client, comme en témoigne cette illustration :

La réputation en ligne n’intervient pas seulement sur le processus d’achat, faisant du consommateur un consom’acteur. Il prend aussi une place prépondérante dans le processus de recrutement : 52% des candidats estiment que la réputation d’un employeur est un critère décisif pour candidater. Une tendance qui pourrait augmenter au cours des années à venir, et qui pourrait, notamment, s’appuyer sur la mise en œuvre d’une démarche de diversité au sein de l’entreprise, et en particulier de neurodiversité, le nouveau cheval de bataille d’ici 2020. D’autant plus que, comme l’a souligné Florent CHAPEL, la progression du nombre des personnes Asperger en France n’est pas évaluée de manière précise. Si ce nombre venait à s’accroître, alors apparaîtrait une société à deux vitesses, car si l’Asperger éprouve des difficultés à comprendre et à communiquer avec ses congénères dit « normaux », sa configuration neurologique lui confère une perception que son homologue dit « normal » est loin d’appréhender. Et les êtres humains se dirigent en priorité vers ce qui leur est familier. Comment se déroulerait alors la cohabitation ? En coexistence pacifique ? En mode ostraciste ? En chasse aux sorcière ? L’extermination d’une catégorie par l’autre n’est pas une hypothèse d’école, comme la préhistoire nous le révèle.

Conclusion
Quand c’est bon, c’est toujours trop court. Voilà mon sentiment lorsqu’à l’issue de cette table ronde, nous sommes invités à nous diriger vers le buffet préparé à notre attention. Le sujet était vaste et à peine effleuré, malgré la qualité de l’animation et des interventions des personnes invités. Mais l’important a été là : sensibiliser les acteurs du recrutement et de la gestion des Ressources Humaines au potentiel que recèlent les autistes et les Asperger, et au bénéfice qu’ils peuvent apporter à la compétitivité de toute organisation.

Sourcing

Patrick CUENOT : « Le « matching affinitaire » : une fausse bonne idée ?« 

Biographie de Marianne KOTTENHOFF

Biographie de Marie-Anne MONTCHAMP

Biographie de Florent CHAPEL

Biographie de Frédéric VEZON

Biographie de Laurent DEPOND

Biographie d’Hubert MATHIS

Biographie de Cedric BIRON

Biographie de Benoît GARNIER

Le conseil consultatif de la société ASPERTISE

Biographie de Jean-Michel BILLAUT

L’Atelier BNP Paribas

Marie-Laure BASILINE-GAINCHE : « « Gouvernement par le peuple, gouvernance par les intérêts ? »

CEDEF (Centre de Documentation Economie Finance) : « Où trouver les chiffres clé des PME »

Didier PITELET « Les patrons sont morts, vive les patrons »

Yae LEBRUN (Parlons RH) e-réputation RH : « les candidats deviennent de vrais enquêteurs »

Jean-Michel VERNOCHET (Agoravox) « L’homme de Néanderthal vraisemblablement exterminé par Cro-Magnon »

Publicités

Une réflexion au sujet de « Table ronde : Autisme Asperger : une chance pour les entreprises »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s