Analyse de données·psychologie

Ciblage comportemental, théorie des jeux et élections présidentielles

La bonne surprise de ce matin a été de lire le billet de Thibault RENARD sur l’issue des prochaines élections présidentielles en France.

Loin de nous donner son opinion politique (quoique celle ci apparaît en filigrane) ou, pire encore, des consignes de votes, Thibault RENARD a décidé d’aborder ce deuxième tour sous l’angle de la théorie des jeux.

Pour le profane, l’approche peut sembler hermétique. Pour faire court, la théorie des jeux est une application des mathématiques à la prise de décisions dans des situations (appelées « jeux« ) impliquant deux ou plusieurs acteurs disposant de deux ou plusieurs choix.

Ciblage comportemental : ce que dévoile les mots

Sans dénigrer l’indéniable intérêt que présente le billet de Thibault RENARD, le dilemme du prisonnier qu’il nous présente en détail nous enseigne une leçon : « jouer collectif, c’est une souffrance« . Une leçon qui rappelle à l’analyste comportemental que je suis la croyance selon laquelle, pour mériter ce que nous voulons, nous devons souffrir. Une croyance fort répandue, notamment mais pas uniquement dans le milieu sportif. De là à en déduire que l’auteur de ce billet pratique une activité professionnelle ou extra-professionnelle exigeant de la rigueur, de la discipline, de la persévérance voire de l’abnégation, il n’y a qu’un pas. Pourtant, une question reste en suspens : quelles sont les autres options à envisager pour avoir droit à ce que nous voulons ?

Un point de détail qui en appelle un autre : « le vote Macron n’apportera pas des lendemains qui chantent« . Une formule en apparence sibylline, que l’on pourrait presque prendre pour une déclaration d’opinion. Sauf qu’elle éclaire la motivation du choix proposé. Il s’agit davantage d’échapper à quelque chose non désiré que de s’approcher de quelque chose de souhaité. Un trait qui caractérise les personnes qui, dans la conception d’un projet, voient instantanément ce qui cloche, le défaut de la cuirasse, la faille. Autant de qualités fort utiles pour, par exemple, mener une analyse critique, gérer des crises. Ou, de manière générale, pour s’éloigner d’un problème. Ce qui est le thème du dilemme du prisonnier.

« Un jour, j’irais vivre en théorie, car en théorie, tout se passe bien« 

Bien que l’approche proposée par la théorie des jeux présente un indéniable intérêt, cette théorie repose néanmoins sur le postulat de la rationalité des choix par les acteurs. Or, dans le domaine politique, qui touche aux croyances et aux convictions profondes des électeurs, produit de leur éducation et de leurs expériences de vie, rien n’est moins sûr.

Les neurosciences ont, en outre, mis en évidence la notion de biais cognitifs, qui est un mécanisme intellectuel de déviation du jugement. De nombreux biais cognitifs ont ainsi été identifiés, dont le biais de confirmation d’hypothèses, qui consiste à privilégier les informations qui confortent nos préjugés. Les acteurs de la théorie des jeux y sont tout aussi soumis que n’importe qui, et la théorie des jeux ne propose pas de système de détection de ces biais, ni de moyen de les corriger.

Enfin, et pour terminer, la théorie des jeux s’appuie sur l’honnêteté des joueurs. Ce qui n’est pas toujours le cas. A titre d’exemple, voici la vidéo d’un manipulateur psychologique anglais qui propose à son interlocuteur une partie de Pierre/Papier/Ciseaux…mais qui gagne toujours à la fin. Comment fait-il ?

Une vidéo qui rappellera quelque chose aux fans de « Mentalist« .

Sourcing :

Thibault RENARD : « Le Pen-Macron : le dilemme des 65 millions de prisonniers »

Sébastien KONIECZNY « Introduction à la théorie des jeux »

Thèse Université de Lyon 2 « Intérêts et limites de la théorie des jeux »

La Toupie « Eviter les pièges de la pensée »

La Toupie « biais de confirmation d’hypothèses »

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Une réflexion au sujet de « Ciblage comportemental, théorie des jeux et élections présidentielles »

  1. Merci pour ces apports théoriques qui permettent de prolonger la réflexion ! Bon dilemme (ou pas) dimanche !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s