Rencontres - événements

Reconversion professionnelle : une soirée avec Madircom

Cela fait quelque temps déjà que je suis avec intérêt les publications d’Amélie Favre-Guittet. D’abord parce que la Dame n’a pas sa langue dans sa poche pour dire leur fait autant aux candidats maladroits ou trop exigeant qu’aux RH frileux ou en quête du mouton à cinq pattes. Ensuite parce qu’elle est une apporteuse d’idées dans une recherche d’emploi, surtout lorsqu’elle s’essouffle. J’ai donc sauté sur l’opportunité d’assister à son Ap’Héros dans un bar du 11e arrondissement de Paris. Et même si Amélie est ce qu’il est convenu d’appeler une bonne vivante, toute allusion à son tour de taille serait déplacée…

Conseil à ceux que cela intéresse : si vous voulez assister à ces rencontres, prenez vous y longtemps à l’avance, parce que les événements qu’elle organise sont courus. Pour ma part, j’avais réservé ma place depuis le mois de février. Les passionnés de profiling trouveront là matière à exploiter cet indice…

Le thème de la soirée était la reconversion professionnelle. Une rapide consultation d’un dictionnaire en ligne m’apprend que je risque d’entendre parler de changement d’activité professionnelle, avec à la clé, une formation. Jusque là, rien que de très normal : les termes d’adaptation, de réactivité voire d’ouverture et de souplesse, vivre des expériences et surtout vivre au présent seront abordés et martelés…Une première clé de lecture du marché du travail par cette agence pas comme les autres.

Sur place, la salle est bien remplie, mais il me reste une place pour m’asseoir, non sans être allé saluer Christelle de Foucault, croisée le 12 janvier 2017 lors de la première rencontre LinkedIn.

La rencontre démarre par un tour de table, au cours duquel chaque personne se présente. Toutes les générations professionnellement actives sont présentes, certains ont exercé leurs talents hors de France, voire hors d’Europe. Les professionnels du commerce et de la communication me paraissent très présents. Alors impression subjective ou réalité ? Je n’ai pas pris de note ce soir, ni effectué de décompte statistique. Mais en période de crise économique, les professionnels du commerce sont toujours très sollicités, au point que certains employeurs sont prêts à fermer les yeux sur une connaissance rudimentaire des techniques commerciales si le candidat manifeste des qualités relationnelles et un goût pour la vente. Ou un dégoût, comme cette jeune femme vendeuse en boulangerie racontant comment, malgré son aversion au commerce, elle avait vendu un flan à un diabétique…

Le profiler que je suis ne manque pas de noter, à l’écoute des différents parcours professionnels, combien les candidats à un poste sont encore mal armés pour évaluer la véracité et la pertinence des discours corporate dont les abreuve les entreprises. Pourtant, repérer les processus de prise de décisions et les relations au sein d’une entreprise n’a jamais été aussi facile. Alors pourquoi si peu de gens le font ?

Mais ce tour de table a un autre mobile : attendre l’arrivée de Philippe Guittet, qui doit intervenir pour donner ses vues sur le sujet. Finalement, j’ai bien fait de venir…Et lui aussi, finit par arriver vers la fin du tour de table, à l’instar de la cavalerie qui arrive toujours à l’heure. Le récit de son propre parcours confirme ce que je pensais entendre : le monde évolue rapidement, les parcours linéaires n’existent plus, les profils atypiques non plus et, pour paraphraser le défunt Joseph Messinger : « Le passé est dépassé, et l’avenir est écrit au brouillon« . Dès lors, il ne nous reste plus, à nous, pauvres mortels, qu’à surfer sur les vagues du présent pour ne pas finir sur le sable.

Une analyse à laquelle je ne souscris qu’à moitié.

S’il est vrai que le cours des événements nous semble se précipiter, l’avenir s’écrit toujours dans le bric-à-brac du présent. Décrypter le premier permet d’entrevoir le second. Encore faut-il que chacun d’entre nous prenne le temps de le faire, afin de ne pas faire de l’explosion d’un pétard lors du feu d’artifice du 14 juillet un attentat islamiste. Si beaucoup de choses changent, bougent et évoluent, il appartient à chacun de faire preuve de suffisament d’esprit d’analyse (un gros mot, je sais…) pour discerner ce qui relève de l’effet de mode ou d’une modification structurelle plus profonde. Une nuance qu’amène tout de même Philippe Guittet lui même, lorsqu’il nous invite à ne pas nous contenter de regarder ce que les établissements d’enseignement nous laissent miroiter des métiers, mais non seulement d’aller à la rencontre des professionnels qui les exercent pour regarder « de l’autre côté du miroir » mais de nous projeter dans l’avenir : inutile de se faire embaucher chez EDF si, dans dix ans, tout le monde produira son électricité. Une démarche que le professionnel de la veille que je suis, passionné de prospective et de prédictif, ne peut qu’approuver. Cela s’appelle une veille métier. Mais pour accomplir cette démarche, il ne suffit pas d’accumuler les données, encore faut-il disposer de grilles de lecture pour les interpréter…

La rencontre s’achève vers 21h00, car nous devons rendre au propriétaire du bar la salle disponible à ses clients venus savourer sa cuisine du sud-ouest. J’en profite tout de même pour échanger quelques mots avec quelques personnes. Mais la soirée a été riche, et je repars avec une motivation renouvelée.

Sourcing

Histoire du bar « Aux cent kilos« 

Définition du mot « reconversion« 

Christelle de Foucault, « Déjouez les pièges des recruteurs« , Edition Eyrolles

Patrick Cuénot, « A la rencontre des utilisateurs de LinkedIn« 

Les Echos Start « La génération reconversion arrive en force dans le monde du travail« 

Ithaque Coaching : « Changer de métier : les reconversions trop raisonnées-raisonnables, sources d’échec « 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s