Analyse de données·Profiling verbal

Ciblage comportemental et profiling 2.0 : même un « bad buzz » peut être instructif

le Comme tous les soirs avant de dîner, Gilles consulte sa messagerie en ligne. Au milieu des diverses newsletters, blogs et autres médias sociaux qu’il suit se trouve un e-mail de Valérie.

Gilles fronce les sourcils : si la demoiselle le contacte, ce n’est sûrement pas pour lui conter fleurette. D’ailleurs, tout les sépare. En plus, la mancelle ne lui écrit généralement que pour solliciter ses lumières sur un point d’actualité. Ce qui prouve qu’elle ne le considère nullement comme un partenaire amoureux potentiel. Bien que l’envie lui démange parfois de l’inciter à réfléchir par elle même, Gilles se réfrène : elle constitue pour lui un excellent stimulant intellectuel.

Il ouvre donc son e-mail, et y découvre les déboires de Nestlé.

export

Après une attentive lecture de l’article, Gilles répond à l’e-mail de Valérie :

Bonsoir Valérie,

En effet, pour un raté, Cela ressemble à un raté…Encore que…En tout cas, il nous permet de découvrir la culture de Nestlé, et il permet aux entreprises du secteur agroalimentaire d’approfondir leur connaissance des consommateurs de leurs produits. Un mal pour un bien, donc.

Concernant la culture de Nestlé : il s’agit très clairement d’une culture de conquérants. L’objectif premier de Nestlé est d’assurer sa rentabilité financière. Il est, en outre, probable que le circuit de prise de décision au sein de l’entreprise soit strictement hiérarchique. Au sein de l’entreprise, le management est d’abord et avant tout celui d’individus. L’adaptation est rapide, et s’appuie sur la situation, le contexte dans lequel elle s’inscrit et le temps disponible. Les rapports entre collaborateurs reposent sur l’équité, la compétition et la performance individuelle. Les désaccords se règlent par la confrontation.

Concernant le profil des consommateurs : le consommateur germanophone prête une plus grande attention à la conduite responsable des produits dont il achète les marques que son homologue latin, par exemple. En témoigne l’importance accordée aux questions des conditions de travail, du respect de l’environnement ou des droits de l’homme. Et il me paraît difficilement vraisemblable que Nestlé, entreprise multinationale basée en Suisse, ignore ce détail.

D’où mes réserves en début de cet e-mail : s’agit-il réellement d’un raté, ou bien d’une manœuvre de Nestlé pour approfondir le profil des consommateurs afin d’affiner leur communication corporate? Je te laisse y réfléchir.

Et toc ! Gilles n’a pas résisté à l’envie de pousser Valérie à réfléchir seule. Ca ne change pas, un homme…

Gilles ne pratique pas la voyance, ni ne lit les lignes de la main. Il sait simplement comprendre ce que les mots recèlent. Vous aussi, vous pouvez apprendre à comprendre la personnalité de vos interlocuteurs à travers leurs discours. Pour cela, il suffit de me contacter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s