Analyse de données

Une astuce argumentative pour légitimer une prise de position discutable

export

Poursuivons notre promenade dans les petits sophismes du Web quotidien.

En prestidigitation, l’exécutant d’un tour attire votre attention ailleurs pour réaliser son trucage. Cela s’appelle la « misdirection« .

Ce phénomène se retrouve sur le terrain de l’argumentation. Et nos journaux nous en fournissent parfois des exemples savoureux, comme en témoigne cet article de presse.

Il ne s’agit pas de déterminer, de manière fort binaire par ailleurs, qui a raison ou qui a tort, mais de souligner l’utilisation d’une tactique argumentative spécieuse : le sophisme de la double faute. Ce sophisme se propose d’implanter dans l’esprit de vos interlocuteurs l’idée que votre mauvaise action ou votre prise de position contestable se justifie par celle commise antérieurement par autrui, qu’il s’agisse d’un tiers ou de vos interlocuteurs eux mêmes. Une façon fort commode de se dédouaner tout en battant sa coulpe sur le dos de quelqu’un d’autre. La loi du Talion « oeil pour oeil, dent pour dent » s’inscrit d’ailleurs dans cette même logique. La « misdirection » de ce sophisme consiste à attirer votre attention sur la mauvaise action ou la parole condamnable du contradicteur ou de celui qu’il défend pour masquer ou minorer celle de l’orateur ou de celui qu’il défend.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s