Analyse de données

Aborder l’information avec un regard critique : 3 ficelles dévoilées

eau

Continuons notre promenade dans le monde merveilleux des sophismes, tels qu’Internet nous les diffuse quotidiennement.

Comme vous le savez désormais, la science n’est pas infaillible.

Il en résulte donc que toutes les évolutions qui nous sont présentées comme inéluctable au nom de la science ou de la technique ne sont pas à prendre pour argent comptant.

C’est pourtant ce que sous-entend un article publié par Atlantico sous le titre « Pourquoi nous avons désespérément besoin de mots nouveaux pour décrire notre futur« .

Sans diminuer ou dénigrer l’intérêt de cet article, que je vous invite par ailleurs à lire, il est surprenant de constater que le contenu de cet article repose sur (au moins) trois sophismes :

1 – L’auteur : il s’agit d’un « chercheur en histoire des idées linguistiques à l’Université de Cambridge« . Donc un expert, dont la parole ne saurait être mise en doute. Et s’il nous dit que les avancées scientifiques et techniques nous obligeront à inventer des mots nouveaux, alors c’est la vérité. Nous voilà, dès le début de notre lecture, en plein argumentum ad verecundiam, ou, en bon français, argument d’autorité.

2 – « désespérément«  : par le pouvoir d’un seul mot, nous voilà plongé dans une démarche émotionnelle. Or, le recours à l’émotion est la recette la plus ancienne pour couper court à la réflexion critique.

3 – « Mots nouveaux«  : tout l’article repose sur le postulat que le vocabulaire actuel ne suffit plus à exprimer des concepts ou des réalités dans un monde en perpétuelle mutation, et que seuls l’émergence d’une sémantique inédite le permettra. Cela rappelle un sophisme couramment utilisé dans le monde de la publicité (mais pas que) : l’argumentum ad novitatem, ou l’argument de la nouveauté.

Le professionnel de la veille, avant d’intégrer une information dans son corpus de connaissances, se doit donc de la passer au crible de l’esprit critique.

2 réflexions au sujet de « Aborder l’information avec un regard critique : 3 ficelles dévoilées »

  1. Bonjour,
    Je suis pleinement d accord avec vous, nous devons chaque jour remettre en cause toute information recu quelque soit le niveau d autorité de la personne qui la transmet.
    Dans mon secteur d’activite, le webmarketing, je lis chaque jour des etudes et statistiques realisés par des professionnels competent qu il me faut egalement analyser avec beaucoup de recul.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s