Analyse de données

Quelques astuces pour réaliser une analyse prospective

eau

Bonjour à tous.

Tout d’abord, je vous remercie de votre fidélité et vous présente mes voeux pour cette année 2015.

Une année qu’a tenté d’imaginer, 15 ans auparavant, le Conseil National du Renseignement Américain. Le résultat mélange, comme toujours, des hypothèses devenues réalité, comme la montée en puissance de la Chine, et d’autres, restées purement fantaisistes, comme la réunification des deux Corées.

En ce sens, Atlantico, qui rapporte le résultat de cet exercice de prospective, évite le piège du biais rétrospectif.

Une phrase retient toutefois l’attention : « Pour les auteurs de ce rapport, la mondialisation était le maître-mot du monde version 2015. Et si cette mondialisation assurait une certaine stabilité, elle engendrait également des bouleversements majeurs qui modifieraient le rapport de forces au niveau international. »

Et là, sourire…

Cette formule ne manquera pas de rappeler aux spécialistes de la manipulation une des composantes de tout bon « effet Barnum » : la juxtaposition des contraires. Une technique qui permet de passer, aux yeux d’un profane, pour un visionnaire.

Or, le Conseil National du Renseignement Américain ne se compose pas de diseuses de bonne aventure, mais d’experts possédant, de surcroît, une base de données de statistiques conséquentes. Une base qui leur a vraisemblablement permis d’avancer sans prendre trop de risques la montée en puissance de la Chine. La prééminence chinoise dans l’environnement économique mondial reste discutée.

Cet article fournit deux pistes aux prospectivistes en herbe désireux de formuler leurs propres prédictions :

1 – L’avenir se construit au présent : réalisez une étude approfondie de l’environnement dans lequel évoluent les acteurs et des relations qu’ils entretiennent. Et gardez à l’esprit que les statistiques sont un guide et non un dogme.

2 – L’avenir de votre interlocuteur sera ce qu’il en fera : « Nul vainqueur ne croit au hasard » écrivait Nietzsche. L’avenir n’est pas écrit. Notre situation présente résulte de nos choix passés, et notre situation future résulte de nos choix présents. L’essentiel du travail de prospective consistera donc à comprendre les choix de votre interlocuteur au regard de l’état de son environnement.

Une réflexion au sujet de « Quelques astuces pour réaliser une analyse prospective »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s