Collecte de données en ligne

NNDP Mapper, outil de cartographie collaborative

nndb-mapper

Il ne vous aura pas échappé que ce blog a changé de nom.

La raison est d’abord liée à mon évolution personnelle : je suis de moins en moins chargé de veille, même si je reste présent dans ce milieu. Dès lors, parler d’une réalité que je côtoie de moins en moins ne me paraît plus aussi pertinent qu’à mes débuts.

L’autre raison vient du fait qu’à l’examen de mon environnement économique et professionnel, le chargé de Veille devient de moins en moins un métier, supplanté qu’il est soit par le Community Manager, soit parce que ses missions sont confiées à d’autres. A tort ou à raison, mais c’est un autre débat.

Ce blog s’inscrira donc désormais dans la lignée du livre « Intelligence Economique, mode d’emploi« , à l’écriture duquel j’ai contribué en tant que rédacteur technique et fonctionnel. A la différence près que je ne couvrirais que ce qui relève de la collecte de données par des sources électroniques, et leur analyse.

Fin du préambule explicatif, passons au cœur du sujet.

« Un schéma vaut mieux qu’un long discours » aimait à dire le général Bonaparte.

Voilà pourquoi, parfois, rien ne vaut une cartographie pour diffuser une information. Notamment lorsque cette information porte sur les réseaux humains.

En matière de cartographie, les outils sont légions. Mais celui que j’affectionne cumule cartographie et réseau. Il s’enrichit des apports des participants, ce qui vous évite de longues et fastidieuses recherches biographiques. Sauf, bien sûr, pour valider vos données.

La possibilité vous reste cependant offerte d’ajouter les informations issues de vos propres recherches, et participer ainsi à l’enrichissement de cette organisation auto-apprenante.

Plutôt que de vous assommer avec les caractéristiques techniques de cet outil, j’ai préféré réaliser deux cartographies.

La première, qui m’a été inspirée par une rencontre, tend à prouver que l’Intelligence Economique se trouve partout. Y compris dans les séries télévisées que vous regardez le soir pour vous détendre. Une fois de plus, je ne prétends pas être exhaustif. Simplement, l’examen de cette cartographie montre de manière évidente trois choses :

1/ Les actrices et acteurs qui se sont retrouvés dans cette série n’étaient pas des inconnus les uns pour les autres. Certains s’étaient même croisés près de 10 ans avant le succès de la série sur Wisteria Lane. Dans les collaborations, qu’elles soient professionnelles ou autres, il n’y a pas de hasard. Accessoirement, le monde est petit et les gens ont de la mémoire. Ce qui signifie que ce que vous avez fait il y a 10 ou 15 ans a contribué à façonner votre situation actuelle, et ce que vous faites aujourd’hui façonnera l’environnement qui sera le vôtre dans 15 ans.

2/ Les connexions des acteurs et actrices avec la vie politique américaine, et en particulier avec les démocrates est criante. Qui se ressemble s’assemble. Au point qu’il n’est pas interdit de ce demander comment va évoluer la carrière de Marc Cherry, républicain bon teint. Va t-il capitaliser sur le succès de « Desperate Housewives« , ou connaître une traversée du désert ?

3/ L’un des dénominateurs communs de ce petit monde se nomme Aaron Spelling. Au point que je vous recommande la lecture du synopsis de « Five Desperate Women« , produit par l’homme en 1971. Les analogies avec « Desperate Housewives » sont troublantes : le titre, cinq femmes, une qui meurt… Sont-elles dues à la présence comme consultant de Charles Pratt, associé d’Aaron Spelling, aux côtés de Marc Cherry ? Charles Pratt a t-il été imposé à Marc Cherry par ABC, qui fut longtemps la principale chaîne à diffuser les séries d’Aaron Spelling ?

La mort en 2006 du père de Tori Spelling, l’inénarrable Donna Martin de « Beverly Hills« , ne semble pas affaiblir l’emprise qu’il exerce encore sur le divertissement télévisuel. Ce qui pose la question suivante : qui succèdera à Aaron Spelling, sachant que la nature a horreur du vide ?

La seconde carte illustre le réseau humain d’un ancien Président de la République française aux Etats-Unis. L’occasion de présenter aux néophytes qui ne les connaîtraient pas encore les principaux acteurs de l’économie mondiale. Bien sûr, la carte n’est pas exhaustive, mais elle a le mérite de montrer une partie de ce que l’outil peut faire. Incidemment, elle montre clairement que le Président sortant disposait, au sein de l’économie américaine, de contacts qui lui donnait accès à des organisations et des think-tanks importants. La principale leçon à tirer de cette cartographie vient de ce qu’une réussite ou un échec ne sont jamais celui d’un seul homme, mais plutôt d’un groupe.

Une réflexion au sujet de « NNDP Mapper, outil de cartographie collaborative »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s