Profiling verbal

Un chargé de Veille décortique votre site Web

« Si j’étais au pouvoir, je rétablirais le sens des mots« . Ainsi parlait Confucius.

Les discours s’expriment au delà de leur signification explicite, ils parlent de leur auteur, de sa vision des autres et du monde, de ses valeurs, de ses rapports à autrui et de la distance critique dont il est capable. Et tout cela peut être capté à la simple lecture d’un site Internet. Et jamais, depuis l’avènement d’Internet, la prise de parole n’avait eu une portée aussi large.

Pour le chargé de Veille, l’intérêt est évident : savoir comment pense son concurrent permet d’anticiper ses faits et gestes, voire le contenu de sa prise de parole. Cette anticipation lui permet, au gré de sa propre stratégie, soit de protéger ses points faibles, soit de s’attaquer à ceux de son adversaire.

Mais d’autres peuvent trouver un intérêt à cet exercice : les demandeurs d’emploi, méfiant envers un discours RH parfois formaté, qui souhaite connaître et comprendre ce qui se passe « de l’autre côté du miroir« . Ou les professionnels de la communication…

Le groupe dont le site Web sera ici étudié est un groupe industriel diversifié fondé par un ancien élève de l’Ecole Centrale Paris, d’où la récurrence du mot « centre » sur l’ensemble du site, qui aurait pu parler de « délégation » ou d' »antenne« . Comme quoi le choix d’un terme, même inconscient, est lourd de sens…Et un simple survol de ce site dense nous fournit une première idée de la culture d’entreprise.

Qui veut la fin veut les moyens
Le pragmatisme est organisé, la réussite impérative. Les réalisations se doivent d’être de véritables références, vitrine du savoir-faire du groupe, les projets déboucheront sur des résultats concrets et seront des succès cités comme autant d’exemples. Chaque action doit être expliquée et justifiée. La clé de la réussite : le groupe prime sur l’individu, qui doit s’y conformer. Si les décisions sont prises après une consultation collégiale, sans que rien ne puisse garantir que les opinions émises seront prises en compte lors du jugement ultime, les désaccords, les conflits se règlent par alignement sur une loi, une norme. Le temps y est perçu sur le mode du moyen terme, décliné comme une mosaïque d’instants mis bout à bout. L’organisation interne est clairement hiérarchique. Normal : derrière toutes ces entreprises se trouve un seul homme. Tout y est très strictement codifié, notamment autour de la notion de respect, afin d’éliminer l’aléatoire, le hasard, le doute et les possibles interrogations ou hésitations. La maîtrise prime sur la surprise. Si le fonctionnement y gagne en cohérence, l’originalité et l’inattendu sont à tout jamais bannis d’un tel univers. Sur le plan marketing, inutile que le produit brille par ses qualités innovatrices : suivre le besoin du client tout en gardant un œil sur la concurrence suffira. Et sur le plan « corporate« , en RH notamment, cette grille sémantique laisse entendre que, bien que la diversité puisse être proclamée comme une réalité d’entreprise, surtout pour permettre à ladite entreprise de préserver son impact social et de jouer son rôle dans la société, les profils atypiques resteront derrière la porte. Par contre, ceux qui y entreront intègreront un cercle fermée, une culture endogène. Qui a dit réseau ? club ? Il est des mots qui ne trompent pas…

Quelques phrases-clé

« un chantier exemplaire »
« Ce groupe s’est donné pour objectif de partager des méthodes et des choix technologiques »
« Je déplore seulement que des décisions si graves soient prises sans concertation. »

Les chiens aboient, mais la caravane passe…
Une fois le programme au point, la stratégie définie, l’itinéraire reconnu, la caravane se met en branle. Rien ni personne ne peut alors l’arrêter, ni la crainte de déplaire, ni les critiques aboyés par d’éternels mécontents ou les doutes exprimés par des pusillanimes. Tout est connu, tout a été compris, rien n’est laissé au hasard : qu’un problème survienne, il sera réglé. A toute question il sera répondu. Les rapports humains sont bruts, crus, dénués de toute politesse, de toute sensibilité. Les décisions se prennent dans le feu de l’action, dans l’urgence. certes, lorsque l’esprit, prisonnier de conceptions étroites et rigides, tente de rationaliser l’irrationnel, sans recul ni prise de distance critique, le dogmatisme intransigeant guette…Qu’importe d’être reconnu, accepté, écouté et fêté lorsqu’on sait qu’on a raison. Le discours pourra alors devenir cassant, rigide : la dignité se défend, l’autonomie aussi. Le doute, l’interrogation, la remise en question ne sont pas de mise. Les convictions sont tranchées, les principes inébranlables et martelés sans nuance. Les détracteurs auront beau jeu de dire que la caravane n’a pas de cœur, uniquement la grosse tête. La caravane passe, certes, mais parfois en force.

Quelques phrases-clé

« affirmer nos valeurs, les rendre intelligibles »
« [le Code d’éthique] doit aider à décider […], inciter à consulter sa hiérarchie et les services juridiques en cas de doute. »
« Homme de terrain, Hervé affectionne avant tout d’aller à la rencontre de ses clients »

Dès lors, certains discours ou certaines prises de position de cet acteur risque, de par leur absence de congruence, de susciter la méfiance du visiteur du site. Imaginez un ramoneur qui viendrait de nettoyer votre cheminée, et qui sortirait avec une tenue immaculée. Vous vous diriez que quelque chose cloche, sans forcément arriver à déterminer quoi. La même chose se produit dans le cas présent. Or, un client qui se méfie n’achète pas, un candidat qui se méfie ne postule pas et un co-contractant qui se méfie ne contracte pas.

Voilà un exemple qui devrait inciter les entreprises à porter un regard plus attentif à leur charte sémantique.

3 réflexions au sujet de « Un chargé de Veille décortique votre site Web »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s