Analyse de données

Un chargé de veille lit l’avenir

Pas de panique, je n’ai pas changé de métier…

Par contre, j’ai eu l’occasion de méditer ce que le Directeur d’une école francilienne expliquait au cours d’une conférence : la Veille ne sert pas à décrire se qui se passe, mais ce qui va se passer.

Il m’est arrivé, comme à certains professionnels de la Veille, jeunes ou moins jeunes, (quoique…à partir de quel âge est-on un « vieux » professionnel de la Veille ?) expliquant leur métier et ses enjeux à des managers ou des dirigeants d’entreprise, de s’entendre répondre : « Mais moi, je sais ce qui se passe sur mon secteur d’activité, d’ailleurs, on se connais tous… »

Derrière cette affirmation se cache un argument sous-jacent : celui qui consiste à laisser entendre qu’une seule personne dans l’entreprise, le dirigeant ou le manager, détient de manière monopolistique les données lui permettant de connaître et maîtriser les destinées de l’entreprise. Cela trahit, en général, la présence au sein de cette entreprise d’une culture hiérarchique.

Dans ce cas, j’ai toujours un sourire en pensant à ce qui adviendrait d’une telle entreprise si le commercial gardait par devers lui les contrats qu’il signe avec ses clients, le Directeur Financier l’état des comptes de l’entreprise, etc. Une telle entreprise ne passerait pas l’hiver…

Je demande ensuite à mon manager ou mon dirigeant omniscient s’il sait ce qui va se passer sur son secteur d’activité au cours des 3, 5, 10 ans à venir. A quoi il me répond généralement que l’avenir est trop incertain pour qu’il puisse avancer quoi que ce soit. Pourtant, n’est-ce pas Pierre Dac qui disait que « l’avenir est un passé en préparation » ? Et cet avenir se trouve dans les « early signals » (signaux avant-coureurs que nous appelons en France de manière impropre « signaux faibles ») que le présent met sur notre route. Encore faut-il savoir les décrypter, ou les transmettre à ceux qui sauront ne pas s’en tenir à leur sens premier et immédiat. Ce sont de tels réflexes qu’incluent les formations en veille, initiales ou continues.

Mais je m’égare. Car ce n’est pas ce genre d’entretien qui a guidé ma réflexion de ce jour. Mais commençons l’histoire depuis le début :

4 juillet 2011 : le personnel du site Pôle Emploi de Boulogne-Billancourt appuyé par les organisations syndicales CGT, SNU, SUD et le comité de chômeurs AC se met en grève afin de protester contre la « déshumanisation de la relation avec vos conseillers avec la volonté manifeste de la direction de Pôle Emploi d’éloigner l’usager de son service public (3949 et internet, bientôt votre seul moyen de contacter nos services) ».

Fin juillet 2011 : ignorant de l’événement ci-dessus décrit (parce qu’être chargé de Veille, ce n’est pas être omniscient), je me rends à mon entretien de suivi Pôle Emploi. Après un passage en revue de mes actions de recherche d’emploi, ma conseillère me confirme que mon prochain entretien se déroulera en septembre 2011 et me laisse le choix : soit par téléphone, soit par email. j’ai beau, en tant que professionnel, vanter les vertus et mérites d’Internet, sa simplicité et sa rapidité dans l’exécution de démarches administratives fastidieuses, je n’en reste pas moins convaincu que la rencontre humaine conserve des vertus que le digital ne saurait lui disputer. Mon instinct de veilleur me dit alors que quelque chose se trame au sein de cette institution. Quelques mots-clés plus tard (voir ci-dessous), j’ai la confirmation qu’à part un rapport ministériel exagérément enthousiaste, l’opinion des internautes sur le fonctionnement de l’organisme destiné à leur trouver un emploi est au plus bas. Et ce n’est pas la prise de distance entre l’organisme et ses usagers qui améliore cette réputation. Mais à quoi rime tout cela ?

Progressivement, le puzzle se met en place. Pour réduire le coût de fonctionnement de cette institution, la fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC a été une première étape. Mais dans toute fusion, il y a un absorbeur et un absorbé. Toute sauf une : celle du Pôle Emploi. L’ANPE ne remplacera pas les ASSEDIC ni vice-versa. Le successeur sera…un « call center » dans lequel des personnels précarisés et sous contrat de travail de droit privé gèreront ce qu’on leur demandera de gérer, comme on le leur demandera. Les personnels du Pôle Emploi ? Ils se soumettront ou se démettront. Et les entretiens de suivi seront des questionnaires type qui seront posés par des « téléacteurs », qui n’auront plus rien de travailleurs sociaux.

D’ailleurs, une interrogation reste en suspens : le débordement d’appel du 3949 est géré par un centre d’appel dont la présence dans des pays du Maghreb est un secret de polichinelle. L’avenir de la réinsertion des sans-emplois de France passera t-elle par cette région du globe, au nom de la nécessaire et inéluctable réduction du déficit budgétaire français ?

Si je devais veiller le sujet, à un an d’échéances électorales importantes en France, et parce que même ceux qui n’ont pas d’emploi votent, je garderais un oeil sur toutes les décisions gouvernementales françaises ou les textes votés par le Parlement français, ou même européen, impliquant le recours aux contrats précaires, les modalités d’exécution du contrat de travail (ex. : le travail à distance) et de rupture mais aussi l’insertion, la formation, l’indemnisation ou le reclassement global ou par catégorie (seniors, par exemple) des demandeurs d’emploi ainsi que des salariés en passe d’être licenciés ou dont les entreprises auront décidé la mise en oeuvre d’un PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi), les déclarations et actions de l’UNEDIC, des mouvements de défense des chômeurs, des précaires, des syndicats généralistes et professionnels, des partis politiques nationaux et européens et, bien sûr, des candidats aux élections concernant l’emploi, mais aussi l’outsourcing des moyens de productions de richesses, les décisions de justice des juridictions du fond (Conseil des Prud’hommes, Cour d’Appel) et suprême (Cour de Cassation)…Bien sûr, la liste n’est pas limitative.

Le futur se construit dans le bric-à-brac du présent.

Source :

3949 : la France se déshumanise
http://blogs.mediapart.fr/edition/pole-emploi-mon-amour/article/170109/j-ai-teste-le-3949-du-pole-emploi-la-france-se-des

« un 3949 minable, inhumain ou on parle à un robot »
http://eco.rue89.com/2010/03/16/solange-technicienne-conseil-2-115-bientot-a-pole-emploi-143076?page=2#comment-1378920

Il faut augmenter les moyens humains du Pôle Emploi
http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/07/06/il-faut-augmenter-les-moyens-humains-de-pole-emploi_1545328_3224.html#xtor=AL-32280397

3949 : recrutements de CDD d’une durée de 4 mois
http://cfecgc-metiersdelemploipaca.over-blog.fr/article-comite-d-etablissement-pole-emploi-paca-du-20-juillet-2011-poursuite-du-ce-du-30-juin-2011-80295407.html

La valse des CDD commence à coûter cher à Pôle Emploi
http://humanite.fr/26_07_2011-la-valse-des-cdd-commence-%C3%A0-co%C3%BBter-cher-%C3%A0-p%C3%B4le-emploi-476975

Où en est la lutte des CDD de Pôle emploi ?
http://www.lafusionpourlesnuls.com/article-quelques-avancees-pour-les-cdd-de-pole-emploi-68240331.html

Téléconseillère sur plateforme 3949
http://forum.lesocial.fr/read.php?f=27&i=20014&t=20014

Difficulté pour avoir le 3949
http://forum.doctissimo.fr/viepratique/administration/difficultes-emploi-3949-sujet_17621_1.htm

La hotline Pôle Emploi : le parcours du combattant
http://tout-ce-qui-menerve.blogspot.com/2011/04/la-hotline-pole-emploi-le-parcours-du.html

Les collectifs de chômeurs envahissent le « call-center 39 49 » de Noisy-Le-Grand
http://www.lafusionpourlesnuls.com/article-une-plateforme-telephonique-de-pole-emploi-envahie-par-des-chomeurs-50340127.html

Troisième jour de grève à Boulogne Billancourt ce lundi 4 juillet 2011
http://www.lafusionpourlesnuls.com/article-la-greve-se-poursuit-au-pole-emploi-de-boulogne-billancourt-78582327.html

Retour à l’emploi : Pôle Emploi en pôle
http://www.cadremploi.fr/edito/actu-et-conseils/actualites/actualites-de-lemploi/detail/1/retour-a-lemploi-pole-emploi-en-pole.html

Pôle Emploi : la façade se lézarde
http://cgtpoleemploi.files.wordpress.com/2011/07/snpe-cgt.pdf

Pôle Emploi… Une histoire qui n’en finit plus…
http://www.lepoint.fr/politique/une-mission-du-senat-propose-de-reformer-pole-emploi-06-07-2011-1349871_20.php

Evitez le 3949, appelez directement les Directeurs de Pôle Emploi
http://alsace.alternativelibertaire.org/spip.php?article155

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s